Carnet

Turquie

Carnet de voyage en Turquie
Weekend à Istanbul le 12/2002 par Julien
Vendredi 20 décembre 2002
Départ 16 h de Orly avec Turkish Air Lines destination Istanbul. Premières impressions à la descente de l’avion : l’aéroport est super class, moderne, propre, aucune attente, bref on se croirait en Suisse … Le chauffeur de taxi n’a bizarrement même pas essayé de nous arnaquer malgré nos têtes de touristes. Le chemin jusqu’à l’hôtel ressemblait à tout sauf à l’idée que je pouvais me faire de la Turquie, un trafic parfaitement fluide, des routes en très bonnes états, de la musique techno à la radio et surtout des restes de neige sur le bas coté, j’aurais peut être dû prendre mon pull rouge finalement.
Nous sommes arrivés vers 10 h à notre hôtel qui se trouve tout près de la mosquée Sainte Sophie, là aussi bizarrement il n’y a personne dans les rues, pas de bruit, pas de lumière, pas de vie, soit les Turque sont tous en grève aujourd’hui, soit ma vision de la Turquie est radicalement différentes que ce que j’imaginais ou c’est peut être juste que je me trouve dans un enclos à Touristes.
Bon il va falloir tirer ça au clair demain matin ; en cherchant un peu je vais bien finir par trouver des petites ruelles pleines de vie aux senteurs d’épices et grouillantes de vendeurs de loukoums qui attirent le chaland à grand coup de « what’s your name ?» et « just have a look » comme en Inde. Ah ! j’ai hâte d’être demain …

Samedi 21 décembre 2002
Bon, en effet il y a 3 facteurs d’explications au manque de vie des alentours, tout d’abord l’hôtel se trouve dans coin assez protégé, ensuite la Turquie ce n’est pas l’Inde et surtout il fait super froid, mais heureusement nous avons quand même entendu un bon paquet de « just have a look » et « no, you not buy but just look my nice carpets !»
Donc assez tôt le matin nous sommes partit à la visite de la mosquée Bleu ou Sultan Ahmet. Nous avons donc visité cette sublime mosquée à la silhouette gracieuse et décoré à l’intérieur de faïence à dominante bleue, d’où le nom.
Peu après, nous sommes allés visiter la célèbre Aya Sophia ou Sainte Sophie situé juste en face et symbole d’Istanbul. Nous avons trouvé un guide très sympathique parlant français qui nous a tout expliqué avec un enthousiasme communicatif. Un petit peu d’histoire : la basilique St Sophie fut construite au 6 ème siècle par l’empereur Justinien. A la chute de Constantinople (Istanbul) elle fut transformé en mosquée par les Ottomans. Aujourd’hui elle est devenu un musée et a été classé patrimoine mondiale de l’humanité par l’UNESCO.
Peu après nous sommes allés visiter le réservoir d’eau d’Istanbul construit également au 6 ème siècle, un lieu intéressant pour faire un film d’horreur. Puis nous avons erré dans le « grand bazar » de la ville, temple du touriste en quête de souvenir typique made in Taiwan. Autant dire qu’ici il ne faut pas espérer passer plus de 30 secondes sans des « look at wonderfull carpets, only 500 Euro ». Une fois sortit nous sommes retourné vers Aya Sophia afin d’admirer les colonnes grecs sur une place adjacente et nous avons visités l’intéressant musée des arts Islamiques.
Le soir, nous sommes allés dîner dans le restaurant d’un hôtel ou Agatha Christi a rédigé son célèbre « Crime de l’Orient Express ».

Dimanche 22 décembre
Nous sommes allés de bonne heure au palais de Topkapi, résidence des sultans Ottoman durant plusieurs siècles. Notre visite a commencé par le Harem. Cette prison dorée comptait à l’époque des sultans plus de 400 femmes, seulement un 10 ene d’entre elles pouvaient devenir Haseki c’est à dire favorites et ainsi espérer devenir épouse légitime à condition de donner naissance à un garçon.
Ensuite nous avons visitées les différentes cours et pavillons du palais superbement décoré. Il y avait dans une des salles les Tongs de Mahomet (il chaussait du 42) qui m’ont laissé un brin perplexe.
En début d’après midi nous sommes partis tels des touristes de base faire le tour de la ville en bus. Nous sommes passés sur le célèbre pont reliant l’Orient à l’Occident et d’où Largo Winch saute en voiture dans le premier tome de la série.
Vers 20 h nous sommes retournés à l’aéroport un peu frustré de repartir aussi vite, prochaine destination le Turkménistan.

Retour