Carnet

Afrique du Sud

Carnet de voyage en Afrique du Sud
Match de rugby à Blonfontein en 1993
Samedi 19 juin 1993

Levée au aurore pour aller à Blomfontein, capitale de l'état de l'Orange Free State, afin d'assister au match de l'équipe de France de rugby face à l'équipe locale. Notre petit groupe de supporter a quitté le ciel bleu de Johannesburg vers 10h.
Après avoir déposé nos affaires à l'hôtel, qui est le même que celui de l'équipe de France, on s'est rendu au stade en agitant avec fierté nos drapeaux français spécialement sorti des placards pour l'occasion. Les rues étaient pleines de supporters Sud Africain, nous regardant avec un certain amusement.
Une fois à l'intérieur du stade on a eût avec Johan l'idée assez saugrenu d'affronter les huées de tout le stade en décidant d'en faire le tour en brandissant nos drapeaux français. On était en fait pas vraiment conscient de l'aspect quasi suicidaire de notre geste, c'est en voyant passer les premières oranges qu'on a pris la mesure de notre provocation.
J'ai alors été poursuivie sauvagement par un type en costume de poulet géant qui à fini par me plaquer par terre. Je me suis rapidement relevé mais mon nouvel ami ne voulait pas lâcher si facilement ma basket gauche. J'ai bien dû attendre trois minutes avant qu'il ne finisse par me libérer, le regard plein d'une fierté puérile. Il avait ainsi réussi à attiré l'attention sur lui quelques minutes : la marque de poulet Fryed Chiken n'aura pas regretté son investissement. J'avais très envie de lui dire : " OK mec, tu m'as plaqué par terre, c'est super ... mais moi au moins j'ai pas l'air stupide déguisé en poulet géant devant plus de 10 000 personnes et des cameras de télévision".
Les joueurs sont alors arrivées et on est retourné à nos place après que j'ai déchiré mon jeans en passant sur une balustrade.
Durant le match ça a été la folie, on devait être maximum 20 français dans tout le stade et notre petit groupe était très actif et survolté. Des sud africain on essayé de nous chourrer nos beau drapeaux ou nous les acheter pour 50 rands, mais l'honneur de la France ne peut être corrompu (c'est beau se que je dis ...).
Le match était très stressant car très serré, trois minute avant la fin les français étaient menés 22 à 19, la tension était à son paroxysme ... heureusement à la dernière minute un drop de génie nous a permit d'égaliser.
La sortie du stade à été un peu mouvementé, beaucoup de mauvaise foi, quelques insultes et un bon paquet de chaleureuses poignée de mains. J'ai aperçu mon ami le poulet de retour à son stand de poulets fris qui m'a regardé avec sympathie.
Le soir à l'hôtel on a assisté à une partie de poker acharné entre N'Tamac et d'autres joueurs de l'équipe de France. Bref j'ai découvert le rugby aujourd'hui et c'est génial.

Retour